Sidi Bou Said

Dès le XVIIe siècle, le charme de ce village qui porte le nom d’un saint musulman mort en 1231, et dont la sépulture est encore honorée de nos jours, séduit la bourgeoisie tunisoise et la famille beylicale husseinite . Il devient le siège d'une municipalité en 1835. En 1915, un décret est pris pour assurer la protection du village, imposant le bleu et le blanc si chers au baron d'Erlanger, un peintre, musicologue et grand orientaliste franco-britannique, qui y a construit un palais de 2000m2 dans un jardin de cinq hectares, désormais "Centre et musée des musiques arabes et méditerranéennes". Ce décret interdit toute construction anarchique sur le promontoire, faisant de Sidi Bou Saïd le premier site classé au monde.

 

 

 

Pour en savoir plus :
http://www.nachoua.com/Tunisie/photos-sidibousaid.htm